IRSA

Institut Royal pour Sourds et Aveugles

Un projet pour chacun

Le département surdité et troubles du langage

Offre de services pour enfants et adolescents de 2,5 ans à 21 ans en Centre de Jour pour Enfants Scolarisés (CJES)
et en Centre d’Hébergement pour Enfants (CHE).

  • Construction du projet en partenariat avec la famille
  • Projet éducatif spécialisé
  • Suivi audiologique, logopédique, médical, paramédical, psycho-social
  • École des devoirs
  • Activités éducatives, culturelles, et sportives
  • Soutient l’inclusion en temps scolaire et hors temps scolaire
  • Préparation à l’autonomie
  • Aide à la recherche de « job étudiant »
  • Préparation à la vie d’adulte

Le département surdité et troubles du langage est organisé en sept projets éducatifs de référence (PER) :

1. PER «BILINGUE»

  • Ce projet réunit des enfants et adolescents sourds profonds, avec ou sans handicap(s) associé(s) (mental, visuel, moteur, troubles du comportement et/ou de la personnalité) ; certains sont porteurs d’implants cochléaires.
  • Les objectifs spécifiques sont basés sur le développement et l’utilisation de la langue des signes en communication, et de la langue française sous sa forme écrite, avec le support de l’AKA (système d’aide à la lecture labiale) et de supports visuels. La culture sourde fait partie intégrante du Projet.

2. PER «lANGUE FRANCAISE»

  • Ce projet réunit des enfants et adolescents, malentendants (surdité moyenne ou sévère), sourds profonds porteurs d’implants cochléaires, avec ou sans handicaps associés, et développement de la langue française sous sa forme orale comme 1ère langue.
    (voir PER Bilingue).
  • L’objectif principal au niveau de la communication est le développement de la langue française sous toutes ses formes avec utilisation de supports visualisant la langue : français signé, AKA, codage visuel, écrit,…
  • Le projet prend en charge le groupe d’enfants d’âge « accueil » avec un projet de stimulation linguistique de type bilingue, avant l’orientation des enfants dans le PER qui répondra au mieux à leur développement linguistique.

3. PER « CoAALaM », Communication Alternative Augmentative du Langage par la Multimodalité 

  • Ce projet réunit des enfants et adolescents, pour la plupart entendant, porteurs d’un trouble sévère du langage développemental ou acquis. Il s’agit de dysphasies et/ou de troubles sévères et spécifiques du langage.
  • Les versants expression et/ou compréhension sont atteints, associés à des troubles praxiques, instrumentaux, gnosiques, d’intégration auditive, de mémoire séquentielle et de travail.
  • Certains enfants et jeunes sont de plus porteurs d’une déficience intellectuelle mais permettant, cependant, de suivre un cursus scolaire.
  • De plus, ils peuvent parfois développer des troubles psychologiques associés aux difficultés de communication.
  • Un des principaux objectifs est d’instaurer et/ou d’augmenter la communication en permettant à l’enfant, au jeune, de devenir un partenaire actif grâce à l’introduction de moyens appropriés (multimodalité psycholinguistique : codage visuel de la langue (sur base du Français Visualisé), supports visuels multiples...).
  • Ces moyens multimodaux sont généralisés dans tous les lieux de vie de l’enfant, du jeune, et sont ciblés sur l’acquisition et la construction du langage, dans toutes ses dimensions.

4. PER « ESoLaM », Épanouissement Sourds Langage Multimodalité 

  • Le projet ESoLaM accueille des enfants et des adolescents,  chez  lesquels la surdité est associée à un ou plusieurs autres handicaps, engendrant ainsi un handicap complexe qui ne peut se concevoir comme la somme de handicaps isolés. Ces  handicaps peuvent être : un handicap mental modéré à sévère, un retard global du développement, un handicap moteur (pour autant que celui-ci n’entrave pas à long terme un développement de la marche et des capacités motrices suffisantes pour qu’une communication signée même simplifiée puisse être développée), un handicap visuel, des troubles relationnels dans le champ de l’autisme ou de la psychose, des troubles de l’alimentation, un syndrome polymalformatif de type syndrome d’Usher, syndrome CHARGE, rubéole congénitale…, une surdi-cécité.
  • Les objectifs prioritaires du projet se centrent essentiellement sur l’épanouissement de l’enfant sourd au travers d’une recherche d’un bien-être mental et physique et par le développement d’une langue (orale ou signée). Nous visons à l’adapter individuellement. Nous travaillons en étroite collaboration avec les structures scolaires sur le site IRSA mais aussi avec des structures thérapeutiques hors site IRSA.

5. Projet Passerelle

  • Ce projet réunit des adolescents âgés de 18 ans minimum issus des PER « Bilingue » et « Langue Française ».
  • Le projet vise à les amener progressivement à l’âge adulte c’est-à-dire au statut d’indépendance auquel ils peuvent prétendre.

6. PER  « Week-end »

  • Les enfants et adolescents peuvent bénéficier d’un temps d’accueil, à un rythme différent de la semaine, pendant les week-ends.
  • Le projet est organisé en un groupe dont les objectifs visent à offrir un lieu où les jeunes aiment se retrouver et ont du plaisir à être ensemble.

7. PER  « Vacances »

  • Le projet vacances propose un accueil spécialisé en journée, en deux groupes, CoAALaM et Surdité (Bi/LF/Esolam). Les objectifs principaux : la socialisation, les divers suivis (éducatifs, paramédicaux, psychologiques etc.) et des activités organisées tant sur le site qu’à l’extérieur.
  • Un accueil est organisé également en hébergement, en un seul groupe, avec des référents éducateurs de chaque projet.

Service communication

Le service assure :

  • La formation des professionnels en langue des signes.
  • Des cours pour les parents d’enfants et adolescents sourds inscrits à l’IRSA.
  • Des animations en classe et dans les groupes de vie en langue des signes.
  • La diffusion de la culture sourde en classe et dans les groupes de vie.

Une aide à la communication assure l’interprétation langue des signes et français pour les professionnels, dans les rencontres parents et l’accompagnement des jeunes dans les services extérieurs.

 

Brochure du département T7 (CJES et CHE)

 

Sur le site IRSA :
Directrice du département:
Sophie Quertinmont
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
T. 02/373 52 64

Conducteurs et conductrices de projet (CP):
Géraldine Ranwez
Dominique Colinet
Caroline Salens
Jonathan Pringels
Agréé par la COCOF (Commission Communautaire Française de Bruxelles)